BangBang : bangbangblog.com

J'te vois dans mon livre

Le Jamais lu en liberté!

Rachel Gamache
29 avril 2011

C’est aujourd’hui que s’ouvre le Festival du jamais lu! Vous aurez droit à une première soirée savamment intitulée Jusqu’où te mènera ta langue, tu suite! Sous le thème de la spontanéité et de l’urgence de dire, dix des auteurs ayant participé au succès du Festival ont répondu à cette question « Avec votre langue, qu’avez-vous envie de célébrer, de fouiller, de dénoncer, ici à Montréal, ici au Québec, ici au Canada, ici dans le monde? » Coup de gueule garanti, ce soir à 20 h, O Patro Vys (356, avenue du Mont-Royal Est).

Et si, en attendant, vous cherchez quoi faire de vos dix doigts et de vos deux yeux, sachez que la revue Liberté a consacré son dernier numéro au Jamais lu qui fête déjà ses dix ans. Vous y trouverez des articles sur la naissance et l’évolution de cet événement en marge du théâtre institutionnel, d’autres explorant la mutation et les possibilités de ce « lieu de circulation » et de libération des voix qu’est devenu l’art de la mise en lecture, de même que des réflexions sur les conditions passées et actuelles du texte dramatique au Québec. Trois extraits des textes lus lors des éditions précédentes du Festival sont également mis à l’honneur, dont celui du très touchant Soleil Barclay d’Emmanuelle Jimenez qui nous aura raconté au préalable la génétique de cette expérience théâtrale vécue en 2010 avec des femmes immigrantes. Deux extraits des pièces de la programmation actuelle – Lol_ita de Catherine Levasseur-Therrien (en lecture le 4 mai) et La demoiselle en blanc de Dominick Parenteau-Lebeuf (en lecture le 5 mai) – complètent ce numéro offert gratuitement à l’achat du passeport donnant accès à tous les événements du Festival. De quoi saliver jusqu’au 7 mai!

Festival du Jamais Lu

Du 29 avril au 7 mai 2011, O Patro Vys (356 avenue du Mont-Royal Est) et aux Jeunesses musicales du Canada (305, avenue du Mont-Royal Est).

www.jamaislu.com

Informations et réservations : 514-328-7437

Pas encore de commentaire.

J'te vois dans mon livre

Rachel Gamache

La vie de poète c'est dangereux - Patrice Desbiens

Entrez en ma matière

RUBRIQUES